Skip to main content

200 conseils d'avocats pour contrôler votre indemnisation

Les pièges à éviter par les victimes

Victimes, vous avez une question ? Nous avons la réponse.

Si vous souhaitez connaître le dessous des cartes, contrôler les étapes de votre indemnisation, mettre la pression sur votre assureur ou demander l’arbitrage de la justice, bénéficiez de plus de 200 conseils d’avocats en téléchargeant gratuitement le guide des accidentés de la route.

Plaidoyer pour le droit des victimes.

Victimes d’un accident de la route, la loi du 5 juillet 1985 protège vos droits et tente de simplifier les étapes de votre indemnisation.

Mais dans le même temps, cette loi confie votre sort entre les mains des assureurs qui négocient entre eux selon un processus qui vous échappe. Elle prévoit en effet que, pour les dommages corporels moyens ou graves, votre assureur de responsabilité civile transige votre indemnisation avec l’assureur de l’autre conducteur impliqué dans l’accident. Pour les blessures les plus légères, c’est votre assureur qui vous indemnisera.

Chaque compagnie d’assurance exerce donc à tour de rôle, selon les accidents, le rôle d’indemniseur ou de représentant des victimes. Pour faire face à cette situation, les assureurs ont signé entre eux des conventions qui leur permettent d’éviter les contentieux et de limiter leurs dépenses. Chaque année, la Fédération française des sociétés d’assurances se plaint d’ailleurs de la hausse des indemnisations accordées par les tribunaux aux victimes de la route et les compagnies exercent une pression constante sur leurs experts et leurs régleurs pour réduire les sommes accordées aux victimes.

Par ailleurs, il arrive fréquemment que les véhicules impliqués dans un accident soient assurés par la même compagnie ou par des compagnies appartenant au même groupe.

Tout cela fausse inévitablement la négociation. Votre assureur sera amené à défendre les intérêts du groupe ou de la communauté des assureurs avant de défendre les vôtres.

Ajoutons que beaucoup des professionnels que rencontrent les victimes d’accidents ne sont pas totalement indépendants. Certains peuvent être sensibles aux intérêts des assureurs qui sont souvent leurs plus gros clients. Et malheureusement, aucune loi en France ne contrôle ce type de conflit d’intérêt

Cette domination des assureurs peut nuire aux intérêts des victimes, réduire sensiblement leur indemnisation.